La biomecanique: mieux que les anabolisants !

Article. La biomecanique: mieux que les anabolisants !

Article in French

Prdennais/Charleville

Published on Saturday, October 27, 1979 by French Magazine

ARDENNAIS/CHARLEVILLE DU 27 OCTOBRE.1979

La biom�canique : mieux

que les anabolisants ! .. .

� A l’aide de la biom�canique informatis�e, nous pourrons obtenir de meilleurs r�sultats qu’avec des anabolisants malheureusement, les Jeux Olympiques de 1980 seront ceux de la pharmaceutique, ce sera une v�ritable guerre chimiauo.a, a d�clar� M. Gid�on Arile, fondatedt de la Soci�t� Camputerizel Biomechamicaf Analysis (CBA) au cours d’une conf�rence de presse organis�e, jeudi � Paris. par H3+a General (3�me constructeur mondial de mini-ordinateurs).

La biom�canique est la science des mouvements du corps humain, c’est � cette science que M. Ariel a d�cid� d’appliquer l’informatique, a in de mettre au point une ac’�quation maximale entre la dynamique d’un mouvement et son efficacit�.

Perdre ‘le moins d’�nergie

Ainsi, la CBA a pu �tudier et analyser une vaste gamme de sports : Toutes les disciplines de l’athl�tisme, le tir, l’escrime, la natation, le tennis, le cyclisme, et aussi des sports d’�quipes tels le basket ou le volley-ball, etc ..

En ce qui concerne le cyclisme par exemple, M. Ariel a affirm� que la meilleure fa�on d’ootimiser la relation entre le cycliste et la bicyclette, c’est de lui faire garder le buste immobile, et de ne lui faire bouger nue les jambes, comme le font, d’ailleurs, d�j�, les coureurs sovi�tiques…

Pour le tennis, un bon service doit se faire, selon ‘les chercheurs de la CBA, les pieds au sol pour perdre le moins d’�nergie possible. c’est ainsi, parait-il, que l’on obtient les boulets de canon ! En outre, les

tennismen essayant toujours d’avoir une vitesse de raquette maximale.

� Nous avons d�montr�, a affirm� M. Ariel, qu’au moment o� la plus grande vitesse �tait atteinte, la balle avait d�j� quitt� la raquette o� elle ne reste que 4 milli�mes de seconde. Ce qui compte, donc, c’est l’angle de la raquette, la diff�rence entre un bon revers et un mauvais, c’est 3 degr�s �.

Chaussures gonflables

Mais la CBA s’est aussi livr� � des �tudes en vue d’am�liorer les mat�riels utilis�s, et notamment les chaussures. A cet �gard, les chercheurs de M. Ariel s’appr�teraient � mettre au point des chaussures gonflables pour les adapter aux pieds et �viter des fatigues suppl�mentaires aux athl�tes.

L’analyse des techniques et des mouvements d’un sport ou d’une sp�cialit� athl�tique se r�alisent en six mois, et le co�t d’un programme, des mat�riels et de l’ordinateur s’�’.�ve � environ 250 000 dollars.

Il semble que les repr�sentants des f�d�rations sportives, que M. Ariel a rencontr� au cours de son voyaee en France, se sont montr�s tr�s int�ress�s.

� En fait, a conclu M. Ariel, le v�ritable test cour mon syst�me d’analyse ne sera pas 1980, mais les J O de 1984, car il faut du temps pour atteindre les meilleures applications �.

Il n’en reste pas moins que dans les cartons de la CBA, se trouvent des nroiets anpliquant ces m�mes m�thodes � l’homme au travail. Peut-�tre, M. Ariel aurait-il d� commencer par l�.

L’EXPRESS DU 26 OCTOBRE 1979

� Ambroise Roux (C.g.c’ Claude Pierre-Brossolette (Cr�dit lyonnaic’ -)art� remarqu� de quarante minutes. 1. ~ ,)t)re, � l’Elys�e, tandis que les invite- 0set du pr�sident Hua Guofeng

atn- .,1i erture des portes. � Rumeur : Pierre

1tterait la Sofres (groupe Sema), dont il est

~. “, ..1tte ra

itlent depuis 1975. � Matsushita Electric, ~% deuxi�me firme japonaise (43 milliards de Francs

de chiffre d’affaires), est d�cid�e � financer une fondation pour faciliter l’implantation (le techniques fran�aises au Japon ! A�Le m�decin isra�lien Gideon Ariel et la soci�t� am�ricaine de mini-ordinateurs Data General pr�senteront � Paris, le 25 octobre, aux entreprises et aux �quipes olympiques, le syst�me C.b.m.a., destin� � mesurer les activit�s (lu corps humain en usine ou sur les stades.* � Bel, un fromage � vendre � (L’Express du 13 octobre) : les Fromageries Bel d�mentent.