Un Ordinateur Pour

Article. Un Ordinateur Pour

L'entrainement des sportifs

Quotidien Du Medecin

Published on Wednesday, October 31, 1979 by Françoise Bloch

LE

QUOTIDIEN DU MEDECIN

31 OCTOBRE 1979

Le Dr Gideon Ariel, fondateur de la soci�t� CBA (Computerized Biomechanical Analysis), a mis au point un syst�me de mesure quantitative des mouvements du corps par ordinateur. Ce syst�me est plus particuli�rement destin� � l’�tude et � l’am�lioration des performances des athl�tes am�ricains participant aux jeux Olympiques d’�t� et d’hiver de 1980, et le Dr Ariel en a pr�cis� les principales caract�ristiques lors d’un r�cent s�jour � Paris.

� L’ceil humain ne peut pas quantifier le mouvement�, tient � souligner le Dr Gideon Ariel, et c’est sur la base des lois de la physique newtonienne qu’il a mis au point un syst�me d’analyse du mouvement. Le sportif en action est film� � grande vitesse, de 64 � 10 000 images/seconde. Le film est ensuite �tudi� image par image afin de faire appara�tre sur �cran chaque phase du mouvement; l’op�rateur reproduit avec un stylet �lectronique les mouvements du sportif, qui apparaissent en image d�compos�e sur �cran de t�l�vision, et l’ordinateur analyse toutes les composantes des divers points s�lectionn�s, qui correspondent aux principales articulations: cheville, genou, hanche, coude… Il est ainsi possible de conna�tre la vitesse, la direction, l’angle, l’acc�l�ration et les forces mises en jeu par les diff�rentes parties du corps. Sur la base de ces donn�es quantitatives, l’entra�neur pourra d�terminer avec pr�cision les points perfectibles dans la performance de l’athl�te, comme par exemple une position de pied � changer de quelques centim�tres ou un l�cher de ballon un tout petit peu plus rapide. Le Dr Gideon Ariel pense, gr�ce � cette technique, pouvoir conduire chaque sportif, quelle que soit la discipline pratiqu�e, au maximum de ses possibilit�s. Le recours � l’ordinateur permet en effet de d�terminer pour chacun le niveau de performance optimale et les moyens les plus rationnels d’y parvenir. L’ensemble informatique qui va �tre utilis� par le Comit� olympique am�ricain a �t� fourni par la soci�t�

Data General, troisi�me constructeur mondial de mini-ordinateurs. Il s’agit d’un appareil S/250, syst�me tr�s performant qui peut accomplir deux millions d’op�rations par seconde, et il a �t� install� � Colorado Springs.

Gideon Ariel, au sein de sa soci�t� CBA, a d�j� �tudi� la technique d’un grand nombre d’athl�tes, aussi bien des amateurs, tels les lanceurs de disque Mac Wilkins ou AI Oerter, que des professionnels, joueurs de tennis, de golf ou joueurs de volleyball.

Le sport n’est plus un art; qu’on le veuille ou non, il est devenu une v�ritable science et dans la course aux performances le Dr Ariel esp�re que sa m�thode �naturelle� permettra de supplanter l’escalade m�dicamenteuse. La biom�canique informatis�e n’a pas que des applications concernant le sportif. Elle permet �galement d’�tudier rationnellement et d’am�liorer le mat�riel, notamment les raquettes de tennis ou les chaussures des coureurs, l’id�al semblant �tre de disposer de chaussures gonflables avec une pression proportionnelle au poids de la personne. Outre la mise au pc de la personne. Outre la m’ point d’appareils dent’ sportif, elle trouve d’aut. tions dans le domaine me exemple des matelas gc, contr�l�s par microprocesseu, dan? la pr�vention des escarres, l’orientation du lit se modifiant d�s que les forces de pression s’accentuent en un point. Mais tout cela ne constitue qu’une partie des applications possibles de la m�thode d’analyse informatis�e du mouvement. Gideon Ariel a travaill� �galement avec des compagnies d’assurances pour quantifier le handicap corporel de plaignants, avec l’industrie pour cr�er de nouveaux jouets ou des produits mieux adapt�s (par exemple des couches �lastiques pour les enfants), et actuellement il pr�pare les plans d’une maison o� chaque pi�ce sera con�ue de fa�on � �viter tout mouvement inutile � ses habitants, toute perte superflue d’�nergie et dans laquelle un ordinateur contr�lera les d�penses d’�nergie, chauffage, eau, cuisson, r�frig�ration… Ce n’est pas � proprement parler une r�volution; des r�alisations similaires existent d�j� qui confirment le pouvoir sans limite de l’ordinateur. Isaac Asimov ne restera pas longtemps un auteur de science-fiction !

Fran�oiu BLOCH

Gideon Arias, CBA, 316 CoPage Strsat /1.413) 256.0486.

UN ORDINATEUR

POUR

i

13

C.R.A. INC. – PERFORMANCE PROFILE

IdIM1′ CONMOR� OERYE)